Rodolphe, Ingénieur avant-vente chez PacWan

30/01/2017
Share

Il est l’homme de l’avant-vente technique chez PacWan. Une fonction qui n’existait pas et qui au vu du développement de l’entreprise s’avérait plus que nécessaire. Depuis le 1er novembre, Rodolphe Alonso est le trait d’union entre l’équipe commerciale et l’équipe technique. Deux mondes assez étanches, qui n’ont pas le même vocabulaire, les mêmes problématiques et les mêmes enjeux !

 « Il est le trait d’union certes, souligne Christophe Chauvière, directeur du développement, mais au vu de son cursus, il est aussi en capacité de nous accompagner sur la partie architecture systèmes donc la plateforme Cloud…avec une vision du service utilisateur ».

A la base Rodolphe Alonso est un technicien. Au début des années 2000, il quitte Paris pour Marseille et crée, avec un associé, une entreprise spécialisée dans l’intégration d’infrastructures puis, montant en compétences, il explore des domaines peu communs à l’époque (stockage, virtualisation…) pour finalement maitriser l’ensemble des briques qui permettent de fonder un service d’hébergement. Ce qu’il fera ! Il est chef d’entreprise pendant 8 ans, à la tête d’une structure de 15 personnes.

« Comme j’avais toujours travaillé dans des environnements techniques, le chef d’entreprise que j’étais a dû développer les autres domaines de compétences ; le commercial, la gestion, le relationnel… Ajoutés au technique, ce sont autant d’atouts pour être ingénieur avant-vente technique. Ainsi ces atouts me permettent, lorsqu’il y a rupture entre le commerce et le monde de l’ingénierie de faire du liant parce que effectivement je sais parler aux deux mondes, je sais vulgariser un propos technique ou transformer quelque chose de banal en une expression de besoin technique ! » Ce rôle d’avant-vente, Rodolphe l’a précédemment joué chez Nexto.

Chez PacWan, l’une des responsabilités de Rodolphe porte sur le suivi des clients sur les nouvelles offres Cloud.

« Dans certains univers comme le Cloud ou les réseaux, il y a des complexités techniques, donc l’idée est d’accompagner les commerciaux lors de visites où les aspects techniques seront évoqués, pour échanger de manière dynamique avec le client. L’objectif, c’est de comprendre ce qu’il veut et prendre la mesure de ce dont il a besoin. Une fois que j’ai identifié ce vers quoi il veut aller, je travaille sur la faisabilité, monte le dossier technique et l’offre financière associée. Avec l’équipe commerciale, nous rédigeons l’offre et nous la présentons au client. Si celui-ci signe, le dossier passe en « Delivery » avec les équipes techniques et le chef de projet mandaté par le technique. »

Le rôle de Rodolphe ne s’arrête pas là, il a la charge de la réunion de lancement chez le client, « où je vais faire le liant entre le chef de projet de l’équipe technique et le client », repréciser ce qui a été conçu en avant-vente et faire en sorte que tout le monde démarre le projet dans le bon sens.  « Je suis le garant de ce que j’ai avancé en avant-vente. Il n’y a rien de pire que de vendre un projet informatique et de laisser le chef de projet sans avoir de garde-fou. »

En parallèle de ce rôle de garde-fou, Rodolphe se penche également sur d’autres dossiers comme l’évolution des infrastructures techniques internes et, casquette qu’il a en commun avec Christophe Chauvière, directeur du développement : l’organisation interne. L’objectif est d’automatiser les taches répétitives qui n’ont pas de valeur ajoutée tout en gardant la même qualité de services. « Une automatisation intelligente qui permettra de dégager du temps et des ressources. »